Accueil » Nos formations » Métiers de la chaudronnerie » Mention complémentaire – Technicien en tuyauterie

Mention complémentaire – Technicien en tuyauterie

Formation d’une année aboutissant à un niveau d’étude bac+1 (niveau IV)

Conditions d’accès / profil

Etre titulaire de l’une des spécialités suivantes du baccalauréat professionnel :

  • Technicien en chaudronnerie industrielle
  • Technicien d’usinage
  • Technicien outilleur
  • Maintenance des équipements industriels
  • Construction des carrosseries
  • Aéronautique option structure
  • Ouvrages du bâtiment : métallerie, techniques d’intervention sur installations nucléaires

La formation s’adresse également aux titulaires du brevet professionnel Métallier

Il est nécessaire de :

  • Disposer de compétences pour travailler en équipe dans le cadre d’une démarche de projet
  • Disposer de compétences pour s’adapter à un environnement industriel
  • Comprendre et respecter les règles de fonctionnement et de sécurité d’un atelier
  • Mobiliser ses compétences en expression écrite et orale y compris en anglais pour communiquer et argumenter

Enseignements

24 heures de cours hebdomadaires

  • Dont 20 heures d’atelier
  • Et 2 heures de mathématiques
  • Et 2 heures d’anglais

Les enseignements suivis donnent les capacités de fabriquer des éléments de tuyauterie à partir de mesures prises sur site ou d’un dossier de fabrication. Le (la) tuyauteur(se) assure le montage et la mise en place (par boulonnage, pointage ou vissage), dans le respect des exigences de qualité, de sécurité et d’environnement.

Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image

PFMP

14 semaines de stage en entreprise réparties en 3 séquences.

Le (la) tuyauteur(se) réalise des travaux de fabrication, d’installation, de modification et de maintenance des réseaux de tuyauteries entrant dans la constitution des sites industriels (pétrochimie, agroalimentaire, santé, papeterie, cimenterie, centrale de production d’énergie, naval… ) en service ou à l’arrêt.

Pour réaliser les débits et les manutentions, il (elle) utilise différents moyens mécanisés, il ou elle se sert couramment des machines à commande numérique et de l’informatique durant ses activités. Le travail est réalisé en équipe, en amont avec les bureaux d’études et méthodes, et en aval avec le montage et le soudage.


Perspectives

Il ou elle trouve un emploi dans des entreprises artisanales, des entreprises industrielles (petites, moyennes ou grandes).

Le (la) titulaire de la mention complémentaire « technicien(ne) en tuyauterie » intervient en fabrication à l’atelier et/ou sur chantier en France et/ou à l’international. Ses compétences techniques en cohérence avec les normes internationales et de communication, y compris en anglais, devront lui permettre de mener à bien ses activités professionnelles.

Les réseaux de tuyauteries réalisés véhiculent des fluides (liquides, gazeux…) à des températures et à des pressions plus ou moins élevées en fonction des conditions de service demandées.

Avec de l’expérience, le (la) technicien(ne) évolue vers des postes de chef d’équipe, chef d’atelier, chef de chantier, deviseur / préparateur, technicien méthodes, chargé d’affaires.

Poursuite d’étude possible vers le BTS CRCI.